Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2015

Aventure galante

 

Je me fais rare. Désolée pour mes fidèles lecteurs. Un peu en panne d'inspiration ces temps-ci.

Et puis l'année nouvelle est arrivée, et puis il y a eu Charlie.

Et il y a eu cette marche historique à Paris et ailleurs.

Je ne rajouterai rien à tout ce qui a déjà été dit. Et l'encre n'a pas fini de couler.

Je dirai seulement : "faites l'humour, pas la guerre" !

et bien sûr "faites l'amour, pas la guerre"

 

Et puis je reste dans la légèreté en partageant avec vous cette ancienne chanson du grand Fernandel :

"aventure galante"

 

Suivez les paroles avec moi :

Dans un restaurant, un matin
J'fis connaissance d'un p'tit trottin
A l'air mutin

Elle m'avait plu, je le confesse
Parce qu'elle avait de très belles... dents
C'était tentant

Profitant d'un moment propice
Je glissai ma main sous la... table
D'un air aimable

Tout en ramassant ma serviette
J'lui fis un tout p'tit peu... la cour
Ce fut très court

Tandis que je me réjouissais
Auprès d'moi la p'tite... demanda
Un autre plat

Puis elle me dit "Où c'est qu't'habites ?
Tu dois avoir une belle... demeure,
Très supérieure"

J'lui dis "J'ai même un grand balcon
Si tu veux m'ouvrir ton p'tit... cœoeur
Ce s'ra l'bonheur "

"Entendu" qu'elle m'fait, "c'est promis
Puisque t'as fini d'faire... la monnaie
Faut s'débiner"

Pendant que le taxi s'ébranle
J'lui dis "J'voudrais que tu me... racontes
Sans fausse honte

Ce que tu fais comme métier
Et si tu prends souvent... d'l'argent
C'est épatant"

"Oh, je n'travaille pas sur l'enclume
Seulement quelquefois je taille des... robes
Mais je m'dérobe

Car dans c'métier, on se dispute
Et je préfère faire la... modiste
C'est plus artiste"

En arrivant aux Batignolles
Elle me prit par les rou... flaquettes
C'était pas bête

En rentrant chez moi, tout d'un coup
Elle m'dit "Avant d'tirer... l'rideau
Mon p'tit coco

Faut que j'te l'dise : On m'appelle Luce"
J'réponds "Alors faut qu'tu m'... embrasses
A cette place"

Et en voyant ses yeux de braise
J'lui dis "Viens ici que j'te... dise
Quelques bêtises"

Mais un jour pour me damer l'pion
Elle partit m'laissant des... dettes
C'est pas honnête

Elle m'avait bien pris pour un sot
Pourtant je n'suis pas pu... dibond
Oh, pour ça, non

Et depuis, je m'en mords les tifs
Regrettant mon... cache-poussière
Quelle triste affaire

Comme j'ai le caractère aigri
Je ne porte plus de longs gants... noirs
Par désespoir

Messieurs, il faut que vous l'sachiez
Des femmes comme ça vous font... d'la peine
Voilà notre veine

Elles fouillent d'abord votre pelisse
Et puis vous laissent une... rancoeœur
Au fond du cœoeur

 Moi je vous dis, il n'y a rien d'tel
Vaut bien mieux aller au... théâtre
C'est plus folâtre

Malgré que je ne sois pas puritain
Méfiez-vous de ces... souvenirs
Qui font souffrir.

 

 

16:03 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : musique, chanson

15/02/2014

Je danse

Je remue le ciel, le jour, la nuit
Je danse avec le vent, la pluie
Un peu d'amour, un brin de miel
Et je danse, danse, danse, danse, danse, danse


Indila - la dernière danse

00:20 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : danse

11/09/2013

Faut qu'on s'pénètre

J'ai d'abord lu les paroles. De Pascal Rinaldi. J'ai cru que c'était un poème.
J'ai cherché à en savoir plus et j'ai trouvé que c'était une chanson de 2006. Puis j'ai découvert ce clip.
Les paroles me parlent, vous vous en doutez.
Je sens aussi cette urgence, comme si j'allais mourir demain.

 

pieds, couple, serrés

 

Il faut qu’on s’frôle, il faut qu’on s’touche
Qu’on se mette la langue dans la bouche
Faut qu’on s’emboîte, faut qu’on s’empile
La vie ne tient qu’à un fil
...
Faut qu’on s’mélange, faut qu’on s’emmêle
Qu’on s’enroule comme des ficelles
Faut plus qu’on s’quitte, faut plus qu’on s’lâche
La vie ça a d’ces coups d’cravache

Il faut qu’on s’colle, y faut qu’on s’serre
Peau contre peau, chair contre chair
Faut qu’on s’pénètre, faut qu’on s’incruste
La vie parfois, elle est pas juste

Faut qu’on s’mélange, qu’on s’agglutine
Qu’on s’échange nos hémoglobines
Faut plus qu’on s’lâche, faut plus qu’on s’quitte
La mort viendra bien assez vite

Il faut qu’on s’aime, il faut s’le dire

Qu’on s’donne toutes les nuits du plaisir
Faut qu’on s’ajuste, faut qu’on s’accorde
Y a tant de désirs qui débordent

Il faut qu’on s’palpe, y faut qu’on s’frotte
Qu’on s’roule des pelles jusqu’à la glotte
Il faut qu’on s’suce, y faut qu’on s’lèche
Avant que la vie nous assèche

Faut qu’on s’caresse, qu’on s’apprivoise
A quoi bon se chercher des noises ?
Faut qu’on s’bichonne, il faut qu’on s’soigne
Avant que la mort nous éloigne

Il faut le faire, il faut qu’on ose
La vie, c’est pas un bouquet d'roses
Faut qu’on s’incruste, faut qu’on s’pénètre
On va tous un jour disparaître

Il faut qu’on s’frôle, il faut qu’on s’touche
Qu’on se mette la langue dans la bouche
Faut qu’on s’emboîte, faut qu’on s’empile
La vie ne tient qu’à un fil

Faut qu’on s’mélange, faut qu’on s’emmêle
Qu’on s’enroule comme des ficelles
Faut plus qu’on s’quitte, faut plus qu’on s’lâche
La vie ça a d’ces coups d’cravache

Il faut qu’on s’colle, y faut qu’on s’serre
Peau contre peau, chair contre chair
Faut qu’on s’pénètre, faut qu’on s’incruste
La vie parfois, elle est pas juste

Faut qu’on s’mélange, qu’on s’agglutine
Qu’on s’échange nos hémoglobines
Faut plus qu’on s’lâche, faut plus qu’on s’quitte
Faut plus qu’on s’lâche, plus qu’on s’quitte