Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2011

Ecoute !

Charlotte, Deep, Radiohead

J'écoutais la musique au casque, c'était un nouveau morceau de Radiohead, Creep.
Le casque sur les oreilles, j'étais dans un autre monde.
Je me retenais de ne pas chanter, heureusement, je ne connaissais pas les paroles.
Mais avec ces écouteurs sur les oreilles, les bruits du magasin de musique étaient atténués, aseptisés, étouffés.
J'aurai fermé les yeux, j'aurai pu me croire seule au monde.

Et puis il est arrivé. Il s'est mis à côté de moi, presque contre moi. A me frôler.
Il a installé le casque voisin sur ses oreilles, m'a souri et a commencé l'écoute du même morceau que j'étais en train d'écouter.
Je le trouvais drôlement beau alors qu'il mâchonnait négligemment un chewing gum mais quand il a souri de nouveau, wahou, je crois que je suis immédiatement tombée amoureuse.
Le coup de foudre !
Le coup de foudre quoi !
La musique nous enveloppait et nous étions alors seuls au monde.
Seuls dans une bulle de musique. Tellement proches.
Mon imagination galopait et je nous voyais déjà partir ensemble, main dans la main, pour faire l'amour tellement torridement que mes cris auraient réveillé tout le quartier.

Mais déjà il reposait ses écouteurs et tournait les talons me laissant seule dans mon univers mélodieux et sensuel.
Désemparée je me lançais à sa poursuite, errant à travers les rayons.
Où est-il passé ?
Il n'a pas pu disparaître en une minute !
Ah le voilà !

Je tombe dans ses bras, faisant semblant de trébucher.
Il me rattrape, s'excuse, croit à une chute inopinée.
Je ris. Lui aussi.
La conversation s'engage.
Enfin.

 


RADIOHEAD - CREEP (Charlotte Gainsbourg - Johnny... by CARIMINOS

Commentaires

Quant à la chute de la chanson, personne ne l'a écoutée, la sirène du désir a été pluss forte.

Écrit par : Cristophe | 06/11/2011

Ah quand le désir l'emporte, plus rien n'existe !

Écrit par : Aurélie'S LAND | 07/11/2011

Une parfaite illustration d'une autres chanson de Brassens, "Les passantes".
De Johnny Deep, j'ai eu longtemps les lunettes, la coiffure, la barbe de 3 jours...
Il me reste la coiffure, la barbe de trois jours, mais plus de lunettes, et surtout jamais de chewing gum, j'aime pas le côté faux décontracté, et je trouve que c'est un manque de savoir-vivre.
Et imagine le baiser, avec mélange de chewing gum, ou pire, collé derrière le pupitre ou craché dicrêtement dans le caniveau...

Écrit par : Philémon | 06/11/2011

Si tu ressembles à Johnny Deep, je vais te draguer sévère ! Surtout si tu n'as pas déjà une Vanessa à ton cou.
Quant au baiser-chewing gum, je ne déteste pas l'échange. J'aime trop les baisers, tous les baisers.
Juste le mâchonnage que je ne supporte pas, ça donne un air bovin !

Écrit par : Aurélie'S LAND | 07/11/2011

Très jolie extrapolation/interprétation d'après ce film...J'aime bien ces "ex-bris" cinématographiques améliorés ! Bravo Aurélie et des besos ♥ Jack.

Écrit par : Jack Le Pirate | 07/11/2011

Merci Jack. Contente que ce petit texte te plaise.
Besos Pirate !

Écrit par : Aurélie'S LAND | 07/11/2011

Oui, je sais c'est un clip...^^

Écrit par : Jack Le Pirate | 07/11/2011

C'est bien un film : Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants, réalisé par Yvan Attal.
C'est un film de 2004 sur la crise de la quarantaine avec la belle Charlotte. Yvan est son mari dans le film. Il y a aussi le couple Alain Chabat - Emmanuelle Seigner. Et Alain Cohen dans le rôle du célibataire qui tire sur tout ce qui bouge et fait envie à ses deux copains mariés.
Johnny Deep a deux scènes bien jolies avec la belle Charlotte. Celle ci et la scène finale dans un ascenceur.
Besos Pirate

Écrit par : Aurélie'S LAND | 07/11/2011

J'adore les moments furtifs d'une rencontre sans passé, sans histoire même éphémère et qui nous invite à ne vivre que cet instant magique!

Écrit par : bizak | 07/11/2011

Le plaisir intense des brèves rencontres ! Enfin, elles ne sont pas toujours épanouies...

Écrit par : Aurélie'S LAND | 08/11/2011

Et la suite! Quel suspense haletant!

Écrit par : orfeenix | 10/11/2011

La suite Orfeenix, c'est à chacun d'imaginer la sienne !

Écrit par : Aurélie'S LAND | 11/11/2011

Ne jamais abandonner...

Écrit par : Ötli | 12/11/2011

T'as raison. La vie est trop courte. Il faut profiter de chaque instant. Et vivre, vivre, vivre !

Écrit par : Aurélie'S LAND | 14/11/2011

Quel mec plein de charme, ce Johnny Deep. Ils sont beaux toux les deux, la Paradis et lui. Je me souviens de ses débuts, à Johnny, dans la série "Twenty One Jump Street" - j'étais ado et (stupidement) fan. La Vanessa chantait "Joe le taxi"...
Par contre, là, dans ce film, le côté canaille soignée... bof !
Quant à la Dame Gainsbourg, je suis fan. Et l'ai particulièrement appréciée mise en scène par Chéreau* dans "Persécution" et par Emanuele Crialese** dans "Golden Door".

(*) ô le magnifique "Intimité".

(**) yayaille... "Respiro". Le même besoin de faire "plouf" que Grazia.

Écrit par : Glandouille/Vento | 12/11/2011

D'accord avec toi pour son look raté dans ce film, il n'en reste pas moins qu'il est toujours aussi beau ! Je kiffe sa wife aussi !
Super la Charlotte aussi, mais je ne connais pas, hélas, les films que tu cites.

Écrit par : Aurélie'S LAND | 14/11/2011

Les commentaires sont fermés.