Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2011

Amoureuse - épisode 2

En musique : "Amoureuse" de Véronique Sanson

Les inclinations naissantes, après tout, ont des charmes inexplicables, et tout le plaisir de l'amour est dans le changement.

Molière, Dom Juan, I, 2.

 

amour,flèche,rencontre,commencementExit "Zodiaque", l'amoureux du billet "Amoureuse", je ne l'ai pas revu, et je l'ai oublié.

Il m'aura juste permis de rêver quelques soirs d'insomnie...

J'ai rencontré de nouveau l'Amour, transpercée par une flèche au détour d'un repas entre amis. Aie ! c'est vrai que ça arrive comme ça, quand on ne s'y attend pas.

Je n'étais pas sur mes gardes, aucun célibataire en vue ce soir là. Trois hommes, dont deux avec leurs respectives et un tout seul qui commence à me poser plein de questions. Savoir vivre élémentaire pour faire connaissance ou questionnaire à la Pivot ?
Je t'en pose des questions moi ?

Et en plus il me chambre. Ah c'est un marrant en plus ! 
Intéressant...

Voilà qu'il vient s'asseoir à côté de moi. Je ne comprends pas pourquoi, car auparavant il était assis face à moi et je pouvais le regarder dans les yeux. Et lui me regardait avec l'étonnement d'un paysan voyant une soucoupe volante atterrir dans son champ.

Je le trouve bien chaleureux tout de même. Charmeur et charmant.

Bon c'est le moment de passer à table, j'aimerai bien m'asseoir près de lui hélas, la maîtresse de maison nous met à l'opposé. Impossible de se parler. Nos yeux se croisent souvent. Il me sourit toujours.

amour,flèche,rencontre,commencementAu moment du départ il me glisse à l'oreille qu'il souhaiterait me revoir. Je suis surprise et contente. Il part puis revient en me tendant la main ouverte. Sans réfléchir j'y glisse la mienne et voilà qu'elle s'y trouve bien. Comme si c'était naturellement sa place.

Puis il part et me voilà à sourire bêtement toute seule.
J'ai rêvé ?

Je ne connais que son prénom.

J'interroge mon hôtesse qui me donne son nom.

Le lendemain, je le trouve sur FB, je lui envoie une demande d'ami, il reçoit mon message, et avec mon nom, trouve mon téléphone dans les pages blanches.

Dring, dring !
Allo, c'est Emmanuel !
Bonjour, c'est Aurélie !

C'est lui ! Je n'ai donc pas rêvé, il s'est bien passé quelque chose entre nous ce soir là. Je jubile.

E : On a des choses à se dire, on se voit quand ?

Quand tu veux ! On a déjà trop attendu. Bon, rendez vous dimanche à 10h00.

Commentaires

Ah bin, ce que femme veut, Dieu le veut !
Bon dimanche Aurélie, besos ♥

Écrit par : Rackham Le Rouge | 09/08/2011

Enfin au départ, c'est lui qui voulait !
Maintenant, moi je veux aussi.
Merci Pirate !

Écrit par : Aurélie S'Land | 09/08/2011

C'est si simple la vie parfois !

Écrit par : Cristophe | 09/08/2011

Comme quoi tout arrive ! lol

Écrit par : Aurélie S'Land | 09/08/2011

Le toucher de main de femme, est la plus belle chose qui fasse battre le cœur d'un homme, c'est comme toucher au bonheur le plus profond dans la naissance du désir!

Écrit par : bizak | 09/08/2011

Tu crois que c'est le toucher de main de femme qui soit la plus belle chose qui fasse battre le coeur d'un homme ? Bon alors je vais le toucher tout partout et je te dirais si tu as raison.

Écrit par : Aurélie S'Land | 09/08/2011

C'est qu'Aphrodite avait décidé que "Zodiaque" ne serait pas assez bien pour toi. Quelque chose me dit que la semaine va être longue ;-)

Écrit par : la rosée du matin | 09/08/2011

Alors si Aphrodite l'a décidé, j'espère bien qu'elle trouvera Emmanuel à son goût !
La semaine fut longue mais le jour de la rencontre a déjà eu lieu...
Et depuis, je plane...et c'est drôlement bon !

Écrit par : Aurélie S'Land | 10/08/2011

Le bonheur pour moi c'est lorsque je marche dans la forêt de rencontrer tout à coup sur mon chemin un petit renard qui me regarde . Un soir au coucher du soleil j'ai rencontrée tout une bande de sangliers . ILs ne m'avaient pas vue et moi pour m'amuser je me suis approchée d'eux en secret jusqu'à trois mêtres avant qu'ils ne s'apperçoivent de ma présence et s'enfuient à toutes pattes . J'adore ce jeu avec eux . ça me fait trop rire . Oui quoi , j'adore leur dire que moi aussi je suis animale et je peux être secréte et rusée et joueuse et habile avec les parfums les odeurs et le vent ... Bon , moi je suis végétarienne heureusement parceque si j'avais été chasseuse alors j'aurais été trop forte . Au fond de moi je suis une louve comme autrefois . Une louve végétarienne c'est trop rigolot ...

Écrit par : Stéphanie | 10/08/2011

Il m'est arrivé de croiser des animaux dans la forêt et j'adore ces moments, moments magiques c'est vrai. C'est encore meilleur si mon amoureux est avec moi. Je n'aime pas être seule.
Je t'imagine bien cachée derrière un arbre ! Tu es comme nos ancêtres, à te nourrir de cueillette, de baies, de champignons, de racines et de fruits.
Belle journée dans la forêt Stéphanie.

Écrit par : Aurélie S'Land | 10/08/2011

Parfois le monde est petit, repas entre amis, mais ce que j'adore, ce sont les bonnes surprises, comme si vos amis communs sentaientt quelques chose, une intuition.....
Biz

Écrit par : SM | 10/08/2011

J'aime aussi ce genre d'intuition mais sur ce dîner, c'était un vrai hasard, et c'est ce qui rend le charme encore plus grand.
Biz à toi et merci pour ton premier com ici.

Écrit par : Aurélie S'Land | 10/08/2011

Ne pas être seule ? oui bien sûr . Je ne sais pas trop ne pas être seule hélas .
Alors j'essaie d'apprendre à être seule mais c'est aussi difficile . Alors j'essaie d'apprendre à être autrement tant bien que mal .

Écrit par : Stéphanie | 10/08/2011

J'ai essayé d'apprendre à être seule mais ca ne m'intéresse pas. Franchement.
Maintenant je suis seule par intermittence.

Écrit par : Aurélie S'Land | 10/08/2011

Je ne sais pas si on peut réellement choisir d'être seule , en tous cas pas au début .
La solitude s'impose petit à petit et de plus en plus ... et puis on se désabitue des gens , de la société jusqu'à ne plus trop savoir communiquer ... et puis les gens on se met à les craindre à les fuir en le regrétant sans doute encore un peu ... et puis on s'apperçoit qu'au fond lorsqu'on est seule même si on n'est pas bien on est moins mal qu'avec les autres ... Alors là oui peut-être on choisit la solitude , en tous cas on se le dit pour garder l'éspoir en soi-même .
Et puis trés lentement on s'éloigne discrétement vers un monde paralélle , un autre monde qui nous accépte comme ça , comme on est ... Alors on n'essaye plus vraiment de communiquer , et voilà , on a désapprit les gens .
La solitude est un éloignement , un long un lent apprentissage de l'abscence .

Écrit par : Stéphanie | 11/08/2011

J'en connais qui sont seuls par choix. Rares certes mais j'en connais au moins un. Et en plus j'aurais bien partagé sa solitude. Tant pis pour lui.
Je ne suis pas seule par choix, pas du tout. Et je ne veux pas le rester.
Etre seul n'empêche pas de sortir, de participer à des activités, de recevoir des amis. Rester sociable, c'est possible je pense.
D'ailleurs là tu vois je reviens de mon club de sport et je vais prendre ma douche !

Écrit par : Aurélie S'Land | 11/08/2011

Même si j'apprécie les balades en solitaires dans la forêt ou aux bords de la Seine, je ne pourrai pas vivre isolée des gens. Pourtant il y a 3 ans j'avais ce que l'on appelle des crises d'angoisse dés qu'il y avait un peu trop de monde autour de moi. Les longues discussions avec mon médecin m'ont permises de les vaincre, sinon je n'aurai jamais pu aller au Soniphère début Juillet pour voir entre autre Metallica. Toute ma complexité, je n'aime pas la solitude, mais j'aime mon indépendance.

Écrit par : la rosée du matin | 13/08/2011

Oh, mais j'aime aussi mon indépendance. Je ne supporte pas d'être envahie.
Je m'enfuis au galop...

Écrit par : Aurélie S'Land | 14/08/2011

Les commentaires sont fermés.